Gage sur Stock

Des Contrôles Réguliers Pour Un Gage Sécurisé

L’un de nos contrôleurs de stocks vous explique comment et pourquoi la régularité des contrôles des stocks gagés augmente la sécurité de ces derniers.

contrôles réguliers gage sur stock sécurisé

Pourquoi contrôlez-vous les stocks gagés ?

Nos contrôles répondent à une obligation contractuelle essentielle. Dans le cadre d’un gage avec dépossession, notre mission de Tiers Détenteur implique la maîtrise effective, permanente et apparente du stock gagé. Dans le cadre d’un gage des stocks sans dépossession, notre mandat délivré par la banque impose une surveillance étroite de la valeur du stock gagée telle que déclarée par le client.

Pour répondre à ses obligations, HARO opère donc un contrôle à deux niveaux.

D’abord, grâce à notre application exclusive mongage.com, nous suivons en permanence la valeur des stocks gagés sans aucun risque de faillir à nos obligations de surveillance. Outre la surveillance basique portant sur la fréquence de déclaration ou la valeur, l’application nous permet également d’alerter systématiquement la banque sur d’éventuelles défaillances comme le ralentissement de la rotation des stocks.

Ensuite grâce à nos audits réguliers sur site, nous vérifions que les fichiers d’inventaire correspondent bien aux stocks conservés chez le client.

Quelle est la fréquence de vos contrôles ?

Chez HARO, cette fréquence est la plus élevée possible car elle relève de notre unique responsabilité. C’est la raison pour laquelle nous refusons de réduire le coût de notre intervention en abaissant cette fréquence. Cette dernière augmente chez les clients à risque ou flirtant avec les valeurs minimales. Elle est très rarement inférieure à une cadence mensuelle.

Opérez-vous d’autres contrôles sur les stocks ?

Nous avons effectivement innové dans ce domaine pour apporter toujours plus de visibilité aux banques.

Dans l’automobile par exemple, nous avons perfectionné notre application et pouvons proposer un suivi spécifique sur chaque véhicule gagé en excluant par exemple du champ de la garantie des voitures dont les caractéristiques ne répondraient pas aux exigences du créancier suivant leur âge, leur kilométrage, leur vieillissement sur parc ou même leur marque !

Dans l’industrie, nous avons la capacité de surveiller des stocks secondaires. Ainsi, un banquier exigeant nous demande de veiller non seulement au respect de la valeur minimale du stock gagé mais de contrôler également que celui-ci est constitué à 80% de produits finis de moins de 12 mois.

Dans les spiritueux, nous proposons également d’analyser par sondage l’authenticité des eaux de vie gagées. Je crois que cette innovation est aussi une exclusivité HARO.

L’innovation et l’humain sont au cœur de notre développement et c’est sans doute ce qui explique le succès de notre entreprise.